Soirée du 13 Juin 2018

James Eadie X Blended 45,6%

James Eadie, le créateur de ce flacon est un ancien brasseur. En 1830, il achète des pubs dans lesquels servir sa bière. Puis il achète du whisky et réalise ses propres assemblages, devenant ainsi négociant avant de créer sa propre marque. En 1854 il dépose le premier logo de l’histoire du whisky.
Lors de la 2de Guerre Mondiale, tous les membres de la famille disparaissent et la production s’arrête. Le flambeau est repris en 2017 par un arrière-petit-neveu Rupert Patrick. Il retrouve les recettes et relance la marque. Cependant entre temps, 3 distilleries ont fermé. Certaines ont encore des stocks mais d’autres ont dû être remplacées. Ainsi on trouve dans ce produit pas moins de 12 malts différents dont notamment Littlemill, Cambus, Lagavulin, Craigellachie, Aberlour, Caol Ila.

Nez : doux, onctueux, notes de sucre d’orge, herbe sèche, poire, pointe de tourbe terreuse
Bouche : ronde, onctueuse, chaleureuse, nette et précise, notes de poire, de sucre d’orge, de tourbe fine, avec une pointe d’épices
Finale : longue, fine, souple, onctueuse

Caperdonich 18 ans 1995 Chieftain’s 48%

La distillerie Caperdonich fut fondée en 1897, elle est la jumelle de Glen Grant, installée de l’autre côté de la route et se nomma d’abord Glen Grant 2. Puis prit le nom du puits où l’eau était puisée, le puits de Caperdonich.

Les deux distilleries étaient reliées par un pipe-line qui était à l’époque désigné sous le nom de “whisky pipe” par les habitants de Rothes. La légende veut que les habitants de Rothes se servaient volontiers à partir du tuyau où ils avaient percé quelques trous, ce qui aurait eu comme conséquence quelques “inondations” dans la ville.

En raison de la surproduction la distillerie fut fermée de 1901 à 1965, date à laquelle elle fut restaurée et réouverte par “The Glenlivet and Glen Grant Distilleries Ltd”.

La distillerie fut ensuite reprise en 1978 par “The Chivas and Glenlivet Group (Seagram)” en même temps que Longmorn, Benriach, Glen Grant et The Glenlivet.
Il n’existe pas d’embouteillages officiels de cette distillerie, son propriétaire destinant l’ensemble de la production aux assemblages et aux embouteilleurs indépendants.

Nez : très aromatique, notes de pruneaux, dattes, pomme, poire, pêche jaune, noix de pécan, pâte de coing, tabac blond, cerise très mûre
Bouche : sèche, puissante, nerveuse, gourmande, notes de fruits mûrs, fruits confits, pâte de coing
Finale : chaude, longue, notes de fruits bien mûrs et d’épices

Auchroisk 24 ans Cadenhead 57,5%

La distillerie Auchroisk est récente, elle date de 1974. Elle fait partie de la vague de distilleries construites dans les années 1970 afin de fournir du whisky aux assembleurs de grandes marques. C’est une distillerie très moderne avec une gestion écologique des ressources et une intégration dans le paysage très réussie.

Le single malt d’Auchroisk est toujours utilisé principalement dans le blend J&B et il n’en a existé que très peu en versions officielles, dont la première était nommée Singleton car on estimait Auchroisk trop difficile à prononcer.

La distillerie a inventé un système original pour empêcher le wash de déborder durant la phase de fermentation. Contrairement aux autres distilleries qui utilisent un moteur rotatif entraînant une sorte d’hélice, Auchroisk a disposé 4 barres d’acier inoxidable au-dessus de chacun des washbacks. Dès que la mousse atteint l’une de ces barres, un mécanisme libère une solution à base de cellulose qui a pour effet de faire redescendre la mousse produite par la fermentation.

Nez : très aromatique, complexe, frais, fin, précis, notes de miel de châtaigner,  sirop d’érable, sève de pin, essence, rhubarbe, betterave, menthol
Bouche : complexe, puissante, notes de pomme verte, sève de pin, menthol, sirop d’érable
Finale : longue, fine, précise, fraîche, notes de menthol et de résine de pin

La précision et la lisibilité des arômes d’un spiritueux sont un gage de qualité.

Soirée du 16 Mai 2018

J.Michard 43%

Distillerie située à Limoges. A la base il s’agit d’une brasserie ouverte en 1987 tandis que la production de whisky est lancée en 2006. Utilisant des levures cultivées localement (Saccharomyces cerevisiae), la distillerie n’embouteille que des single casks réduits à 43%.

Nez : très aromatique
Notes de banane, savon à la lavande, lavande séchée, pâtissier, noix de coco, vanille
Bouche : sucrosité en attaque, banane, lilas, violette, herbe coupée
Finale : sèche, citron chimique, très courte, manque d’équilibre
Les notes de banane correspondent à des esters, certainement produits par la levure sélectionnée.

Glann Ar Mor Maris Otter 46%

Située à Pleubian (22), elle est le fruit du travail de Martine et Jean Donnay. Peu de temps après leur arrivée en Bretagne, ils créent la Celtic Whisky Compagnie en 1997, embouteilleur indépendant. Dès 1999, ils réalisent les premières distillations et Glann ar Mor débute son activité en 2004-2005.
C’est la variété d’orge ancienne, Maris Otter, qui est à l’honneur ici.

Nez : beurre, crème fermière, pâtissier fermier, croissant, poire, ananas, grenade, poivre, citron
Bouche : beurre, poire, pâtissier, citron, malt, biscuit aux céréales, pointe de noisettes torréfiées
Finale : biscuits aux céréales, beurre, poivre, citron, grenade, pointe de café, légère amertume

DHG Ceros (Corne) 54%

Née en 2009, la distillerie située dans l’Isère, a rejoint en 2017 Rémy Cointreau. Il s’agit d’une ferme-distillerie dont les céréales sont certifiées biologiques et utilise des fûts français. Le Ceros est un rye distillé deux fois ayant connu une maturation en fût de vin jaune.

Nez : noix verte, beurre, chlorophylle, levure, abricot sec, coriandre, céréales
Bouche : noix verte, beurre, céréales, abricot sec, orange, herbe séchée
Finale : pruneau, abricot sec, noix verte, chlorophylle

Notes du 7/2/18

1e soirée de 2018 sur le thème de Campbeltown
Campbeltown est le nom d’une ville qui, par extension, a donné son nom à une langue de terre située dans la région d’Argyll et Bute qui avance dans la mer à l’ouest de l’Ecosse. A la fin du 19e, elle compte 34 distilleries ! Elle bénéficie en effet d’un climat propice à la culture de l’orge et de l’influence maritime idéale pour la maturation du Whisky.
La prohibition et la 1ere guerre mondiale ainsi que les nouvelles réglementations (obligation d’un vieillissement de 3 ans minimum en fût pour obtenir l’appellation whisky) font chuter ce nombre. Aujourd’hui il n’en reste plus que 3 : Springbank, Glengyle et Glen Scotia. Springbank produit par ailleurs trois types de whisky :
Hazelburn élabore en 3 distillations des whiskies non tourbés.
Springbank produit des whiskies légèrement tourbé en 2 distillations et demies.
Longrow propose des whiskies très tourbés réalisés en 2 distillations.

Kilkerran 12 ans 46%
Nez : tourbe légère et minérale, jus de poire, ananas, citron, crème à la vanille, herbes aromatiques, malt, amandes, menthol.
Bouche : tourbe minérale, jus de citron, nectar de poire, ananas rôti, iode – 2e partie, plus minérale, malt, citron, amandes, avec une belle matière.
Finale : moyenne avec une belle persistance citron, iode, tourbe végétale et minérale, amande amère, ananas.
Rétro-olfaction plus fumée (pointe d’anis), poivre blanc.

Historique :
1872 création de la distillerie Glengyle par William Mitchell suite à sa brouille avec son frère John. Il était le fondateur de la distillerie Springbank.
1925 fermeture de Glengyle
1941 Bloch bros. veut racheter Glengyle notamment les stocks pour ses assemblages, cependant le coup est excessif et le projet est abandonné.
1998 Il n’y a plus que 2 distilleries en activité à Campbeltown. La SWA (société régulatrice du whisky écossais) indique aux distilleries son intention de supprimer la délimitation de sa région et de l’intégrer au sein d’une autre région de production. Devant ce risque, le directeur de Springbank décide de racheter les bâtiments et terrains de Glengyle afin d’y produire de nouveau du whisky. Le rachat de la marque est trop onéreux ; ainsi naît Kilkerran en 2004.
Le 12 ans est leur première version régulière. Il est affiné à 70% en fût de Bourbon et 30 % en fût de Sherry.

Springbank 21 ans single cask 48.2%
Nez : fruits exotiques fruits secs, poisson blanc, citron vert, chocolat au lait, eucalyptus, épices douces (paprika, piment), pâte feuilletée, pierre froide, orange sanguine, fleurs (lilas, cerisier)
Bouche : encaustique, crème fermière, orange sanguine, chocolat au lait, citron vert, fruits exotiques fruits secs, malt, bois, carvi, truffe, mousse, huile à beignet
Texture riche et crémeuse.
Après dilution, notes de fougère, humus, eucalyptus, plus minéral
Finale : noix, orange sanguine, fruits exotiques (coco), citron vert, bois

Histoire
1828 naissance de William Reid, distillateur illégal et fondateur officieux de Springbank
1837 revente de Springbank à William et John Mitchell
Springbank est LA distillerie emblématique de Campbeltown, elle est dans la même famille depuis sa création et véhicule une image familiale et artisanale. Elle est la seule distillerie d’Ecosse à réaliser 100% du travail sur place, du maltage jusqu’à l’embouteillage.

Hazelburn 13 ans Oloroso 47.1%
Nez : toffee, corsé en alcool, métallique, fruits rouges (framboises en gaufrettes, fraise), marron, gras de la noix, chocolat noir, pointe de chlorophylle, cuir
Après dilution : pain de mie, cuir, shitaké, abricot sec
Bouche : toffee, cerise, chocolat noir, orange, malt, noix, chlorophylle, pâte d’amande
Après dilution : orange, chocolat noir.
Finale : assez longue, huile à beignet, abricot sec, chocolat, poivre, cuir, malt.

Hazelburn est la dernière-née de la distillerie Springbank (depuis 2005) et emprunte son nom à une distillerie fermée en 1925.