Soirée du 26 Juin 2019

Food Pairing au restaurant le Tabagnon, Tassin

D’abord le menu :

Apéritif : Mannochmore 2007 10 ans Signatory Vintage

Entrée : Saumon gravlax et sa purée d’avocat – Teaninich 1999 16 ans Chieftain’s

Plat : Carré d’agneau, sauce au whisky, légumes croquants et purée de patate douce – Flatnose blended malt 46% pour la sauce – Glenrothes 1999 13 ans Chieftain’s

Fromages : Cheddar, Soumaintrain, Fumaison et Bleu de Termignon – au choix de chacun parmi les 3 whiskies dégustés

Dessert : Cranakan à la framboise – Porto Andresen blanc 40 ans

Puis la présentation des breuvages

Mannochmore 2007 10 ans Signatory Vintage 43%

Mannochmore est une distillerie “obscure”, elle se trouve sur le même site que Glenlossie mais n’est pas indiquée. Elle est détenue par le groupe Diageo. Elle fait partie des distilleries “cheval de trait” car ne produisant historiquement pas de single malt mais uniquement des blend. Elle ne produit pas d’embouteillage officiel, vous ne trouverez les malts que via les embouteilleurs indépendants tels Signatory Vintage.

Nez : fin et délicat, notes de réglisse, cardamome, écorce de citron

Bouche : fraîche et légère, notes d’écorce de citron, réglisse, finale longue, fine et précise

Teaninich 1999 16 ans Chieftain’s 48%

Teaninich se situe à Alness dans le Comté de Ross. La distillerie a quasiment toujours été en production sauf une courte fermeture pendant la 2e guerre mondiale, créée en 1817 par Hugh Monro de Teaninich (qu’on prononce “Tiann-inich” , elle se développe à grande vitesse. Elle se modernise régulièrement et est 1887 la seule distillerie au nord d’Inverness à disposer de l’électricité et du téléphone. Après de nombreux changements de propriétaires, elle est vendue en 1933 à la Scottish Malt Distillers Company Ltd, aujourd’hui Diageo. Elle ferme provisoirement en 1939 en raison des restrictions d’orge, pour rouvrir en 1946. Elle est rénovée en 1970 avec un nouveau bâtiment et des nouveaux alambics puis en 1973 pour les salles de broyage, brassage et fermentation. En 2014 un nouveau bâtiment est créé, la distillerie produit 10,2 millions de L par an mais les single malt sont très rares. Le liquide est utilisé notamment pour Johnnie Walker et VAT69. Teaninich ne possède pas de chai de vieillissement. Sa particularité réside dans un filtre à presse qui remplace les cuves de brassage. Elle est l’une des seules distilleries à en être équipée. Ce procédé est très utilisé pour les bières, il permet de produire du moût 2 fois plus rapidement. Il nécessite cependant d’utiliser une farine très fine, issu de moulins spécifiques.

Nez : fin et aromatique, un peu fermé puis gras et complexe, notes de malt

Bouche : riche, complexe, fine, notes de céréales, fruits jaunes, épices, poivre

Finale : longue et fraîche avec les fruits et le poivre

Glenrothes 1999 13 ans Chieftain’s 46%

La distillerie est située dans la ville de Rothes, sur la rive ouest de la rivière Spey, à 16km au nord d’Elgin, ce qui la place dans le triangle d’or du Speyside. Elle a été créée en 1878 par James Stuart, le propriétaire de Macallan. La 1e distilaltion a eu lieu le 28/12/1979, le jour de la catastrophe ferroviaire du pont Tay où ont péris 75 personnes. Certains y verront un funeste présage. Glenrothes vit en effet un démarrage chaotique puis une histoire mouvementée. Elle est reprise en 1884 par William Grant, le propriétaire de Glenlivet. Grant & Co fusionne en 1887 avec Islay Distillery & Co pour devenir Highland Distillers Company (HDC). En 1896, la distillerie est agrandie et accueille un 2e four à malt, le nombre d’alambics est multiplié par 2. Mais un immense incendie la ravage en 1897. Puis en 1903, se produit une importante explosion dans la salle des alambics. Et en 1922 a lieu un nouvel incendie important au cours duquel 900 000 L de whisky sont perdus, brûlés et noyés. Le propriétaire ne baisse toujours pas les bras et reconstruit une nouvelle fois. En 1963 il ajoute 6 nouveaux alambics. En 1989, il agrandit encore pour parvenir à 10 alambics et 5 millions et demi de L / an. La distillerie ne produit que pour les blends, Cutty Sark et Famous Grouse. Seuls 2 single malts seront embouteillés, un de 8 ans par Gordon & MacPhail en 1970 et un de 12 ans officiel en 1980. La distillerie est ensuite rachetée en 1999 par Edrington Group et Willion Grant & Sons, les propriétaires de Glenffidich et Balvenie. Ils décident de produire des single malts mais seulement des millésimés qui vont devenir une marque de reconnaissance. En 2010, Brothers & Rudd rachète la marque, Edrington Group continue de produire le distillat et eux s’occupe du vieillissement, de l’assemblage et de la mise en bouteille. Ce sont eux qui ont choisi ce flacon arrondi si particulier.

Chieftain’s fait référence au Chef de Clan des Macleod’s de l’Ile de Skye, d’où la maison Macleod prend ses origines. La gamme Chieftain’s Choice est géré par Anthony McCallum, le nez de la Maison Ian McLeod. Il s’agit de la sélection du chef, une sélection rigoureuse, parfois accompagnée d’affinages, sur les 20,000 fûts que la Maison a en stock ou en maturation à travers toute l’Écosse. Les fûts sont sélectionnés individuellement en fonction de la qualité des chacun d’entre eux afin de proposer ces embouteillages toujours millésimés.

Ce 13 ans a été vieilli en fût de sherry oloroso. Il s’agit d’un small batch de 2 fûts.

Nez : riche, complexe, fin, notes de fleurs blanches, écorces d’orange, chocolat noir, miel, amandes, noisettes, raisins secs, toffee, cuir, spéculoos, coté pâtissier, crémeux

Bouche : riche, ample, gourmande, longue, notes de prunes, pommes vertes, caramel, noisettes, raisins secs, dattes, cuir, quelques épices, un peu de fruits exotiques, noix

Finale : longue, notes d’oranges, chocolat, cuir, amandes

Flatnose blended malt 46%

La gamme Flatnöse a été créée par Donald MacKenzie, le Brand Ambassador de la Maison Dugas pour les whiskies. Le blended malt est assemblé à partir de 100% de Scotch Single Malt en provenance de chaque région de production et principalement d’Islay. Ainsi la tourbe est présente, de manière douce mais persistante, et équilibrée par des saveurs délicates de miel et de citron confit. Il est embouteillé au degré plus élevé de 46°, et non filtré à froid afin de garder les huiles naturelles de l’orge et du grain pour un goût plus riche et une meilleure persistance en bouche. Le whisky idéal pour les apéritifs afin de célébrer les anciens chefs de clan des îles hébrides qui se réunissaient sur l’île d’Islay, sous les ordres de Ketill “Flatnöse” Bjornsson, les premier seigneur des Îles.

Porto Andresen blanc 40 ans 20 %

La Maison Andresen est une des rares encore familiale et indépendante, elle se situe à Vila Nova de Gaïa. Elle a été créée par un danois, Joao Henrique Andresen, qui est tombé amoureux du Portugal et notamment de Porto. Il s’y est installé, s’est marié avec une fille de vigneron et a pris la nationalité portugaise.

Nez : fin, élégant, complexe, notes de fleurs blanches, fruits blancs, fruits secs, coing, miel, écorce d’orange

Bouche : ronde, ample, notes de fruits secs, coing, miel, belle acidité, équilibre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.